Jeudi 11 février - La 8ème compagnie en randonnée à Montpothier ! 4 hommes et 4 femmes ce matin ont bravé le froid pour profiter du soleil et de la neige. Les routes étaient bien dégagées, seule la traversée de Périgny-la-Rose a dû se faire avec prudence. Et il ne faisait pas aussi froid que la météo avait prétendu. Le soleil, la neige, une bonne partie de rigolade + la goutte à la pause, quoi demander de plus ?


Mercredi 10 février - marche nordique ce matin dans la neige. Nous étions 3 à Conflans pendant que Jeannine et Odile marchaient à La Béchère. Bien emmitouflées nous avons bien supporté le froid. Appareil photo en poche pour immortaliser le paysage !


Lundi 8 février - petite rando de 6.2 km à la découverte du patrimoine de Pont-sur-Seine... et des inondations de la Seine. 15 participants.

Un peu d'histoire : au 6ème siècle Pont-sur-Seine s'appelle "Duodecim Pontes" : la ville aux 12 ponts. C'est le point de passage de la grande voie romaine reliant Beauvais à Troyes. Cette voie romaine est traversée par une cohorte de marchands venus de Flandres, d'Allemagne, d'Angleterre, d'Espagne ou d'Italie.

Dès le XIème siècle, sous l'impulsion des Comtes de Champagne, le commerce devint florissant grâce à l'institution de 2 foires, un marché hebdomadaire et la construction d'une halle (aujourd'hui disparue). Un grand entrepôt de graines et de foin servait à approvisionner Paris par bateau ce qui permit de constituer un corps de mariniers de 80 membres qui vivaient en famille dans le quartier Saint-Nicolas.

Plusieurs fois occupée et en partie détruite lors des guerres médiévales, la ville eut son heure de gloire au 17ème siècle à l'arrivée de Bouthillier de Chavigny surintendant des finances de Louis XII qui fit construire un superbe château. Admiré de l'Europe entière il reçut des hôtes célèbres, Catherine de Médicis, Richelieu, la Grande Mademoiselle... Racheté par le Prince de Rohan en 1673, il fut vendu l'année suivante à Xavier-François Duc de Saxe qui le conserva jusqu'en 1792. Plus tard Bonaparte offrit le château à sa mère, à l'avènement de l'Empire en mai 1804. Ce premier château fut incendié en 1814. Puis le domaine entre dans le patrimoine de la famille Casimir Perier, banquiers engagés dans la politique. C'est en 1821 que Casimir Perier, qui deviendra 10 ans plus tard président du Conseil de Louis-Philippe 1er, fit reconstruire le château. Son petit-fils, Jean-Casimir Perier sera un éphémère président de la République en 1894-1895. La famille Perier vendit le château en 1980. (extrait wikipedia)